L'échappée vers le monde...

Vive l'océan pacifique ! : De Cairns à Coolangatta

Posté le 06/07/2011



Du 14 au 27 juin 2011

1, 2, 3 soleil ! Voilà ce que nous avons eu pendant 2 semaines, du ciel bleu, du soleil, sur toute notre redescente de la côte est. 

 

Les hivers australiens sont printaniers pour nous, sur les plaques d'immatriculation des voitures, on peut lire "Sunshine State", on comprend mieux pourquoi.

Avec le bus de la compagnie Greyhound, on avait un pass pour descendre de Cairns à Surfers Paradise en 90 jours, en faisant des arrêts on l'on voulait (pour un tarif pas donné, ah on a changé de continent, c'est pas la même !).

Nous avons parcouru plus de 2000 kms, l'équivalent de 35 heures de bus et croisé deux wallabies seulement.

Après notre plongée de Cairns et des poissons plein la tête, nous faisons un arrêt à Townsville, située à 6h50 de bus au sud de Cairns.  Ville  industrielle qui reste très sympa (voir photos), proche d'une lagune avec toujours de supers aménagements pour se baigner.

Puis nous continuons notre routes 4 heures plus au sud pour faire un break à Airlie Beach, ville connue pour son point de départ vers les Whitesundays, archipel d'îles superbes notamment l'emblème du Club Med (le petit récif en forme de coeur). Mais pour nous, pauvres petits voyageurs, l'Australie, c'est trop cher, il a donc fallut faire des choix. Après Sydney et Cairns, notre budget avait pris une claque, donc terminado les excusions, le lundi, c'est riz, le mardi, c'est riz et le midi c'est sandwichs salami...

Etant donné qu'Airlie Beach est une lagune, pour la baignade c'est pas terrible mais quand on voit les installations aquatiques en bord de plage et bien il n'y a rien à dire et juste à savourer et à rêver que les communes en France fassent pareil (voir photos). La prochaine étape est une dédicace pour Agnès, la tante de Sylvain. La ville a deux noms, elle s'appelle "Agnès Water" ou  "1770" (date de sa decouverte par le capitaine Cook). Située en dessous de la barrière de corail, il n'y a plus de protection naturelle donc des bonnes vagues, dans une eau cristalline, un véritable bonheur pour la baignade et une plage idéale pour la bronzette, en plus c'est l'hiver donc il y a pas de méduses (gros inconvénient en Australie).

Puis notre chemin s'arrète dans un petit paradis terrestre, la jolie ville de NOOSA HEADS. Une pensée pour Arlette qui aime beaucoup sa promenade de Chabanne, et bien là maman, tu serais aux anges. Il y a une promenade qui longe la côte et traverse un parc naturel. Durant cette ballade, nous avons vu des dauphins, raies, perroquets et Sylvain s'est donné le luxe de nager avec une tortue marine ("j'en rêve encore"). Malheureusement pour Pauline l'exploratrice, nous n'avons pas croisé la peluche australienne (le koala) pourtant présent dans le parc. Dommage, on the road again !

Un petit arrêt dans la ville de Brisbanne, elle est particulière par sa diversité mais n'arrive pas à la cheville de Sydney pour sa beauté (en plus il n'y a pas l'océan, seulement une rivière).

Nous finissons notre periple australien par la Gold Coast, les plus grandes plages qu'on connaissait c'etait celles de Normandie et maintenant il y a  celle de Surfers Paradise (spots terribles, vagues parfaites et belles droites).

Et enfin notre vol low coast avec Air Asia de la bourgade de Coolangatta.

Seul inconvénient du voyageur trentenaire en Australie, les backpackers !! Ces cages pour lapins ados sont frequentées par les jeunes en visa "working holidays", plutot venus pour les holidays que pour le working... et en plus d'être jeunes, ils sont aussi anglo-saxons pour la plupart, 2 gros problèmes pour la vie en communauté. La guerre est déclarée dans chaque dortoir (voir photos). Autre problème pour Pauline, les australiens ADORENT les chiens dangereux... il n'est pas rare de voir mamie faire sa promenade avec deux gros pitbulls et des rotweilers courir sur les plages, quelle horreur !



URL de l'article

http://psvoyages.flexblog.fr/vive-l-ocean-pacifique-de-cairns-a-coolangatta-443.htm


Galerie photos



Laisser un commentaire