L'échappée vers le monde...

Malaisie Express, top final !

Posté le 19/08/2011

Tags : Malaisie, Kuala Lumpur, Melaka, Singapour, Pulau Tioman, Taman Negara


11 août 2011 22h30...

Bidou et Romain ont pris le bus, direction l'aéroport Air Asia, avec + de 5 heures de retard. Les aurevoirs sonnent le top final de Malaisie Express. Un dernier régal chez Mr Gamelles, une dernière bière, un gros beco à Dédé et ils nous quittent. Pour nous il est deja grand temps de préparer le Cambodge mais que s'est il passé dans Malaisie Express ?...

Nouveauté : Visionnez nos vidéos dans les liens annexes !!

 

De gré ou de force, Kuala Lumpur était une ville importante dans notre périple puisque c'est le point stratégique de nos vols low cost avec Air Asia. Au début il y avait quelques questionnements sur la Malaisie : pays musulman, quelques groupes intégristes à la frontière nord-thailandaise... Bref, des peurs qui s'effacent dés les 1ers jours à K.L et les permiers sourires de ce peuple malais si attachant. Pour en revenir à la ville, la capitale est moderne, très developpée en terme de transports (monorail, komuter, bus, taxis...). Contrairement à d'autres pays d'Asie commes les Philippines ou la Thailande, les trottoirs sont propres, il y a très peu de cyclos. Et la richesse de cette ville qui la rend si agréable à decouvrir malgré son coté "buildings", c’est la mixité culturelle et raciale : leurs origines sont arabes, chinoises et indiennes... Dans la rue de notre hôtel, il y a presque tous les lieux de culte : église catholique, à coté d’une mosquée, juste derrière un temple indien qui partage son terrain avec un temple bouddhiste ou chinois. Nous on s’est régalé dans cette ville qui compte beaucoup d’espaces verts, de shoppings, d’échoppes en tout genre, de belles mosquées. Les copains qui nous ont rejoint ont eu le droit à un tour de la ville avec tous les risques que ça comporte (se faire manger les pieds par des poissons, les plats épicés de l’indien, le test insoutenable du Durian, le fruit préféré des asiatiques qui a un goût d’oignon pourri, etc...).

Mais nous avons rapidement quitté K.L puisque le compte à rebours est lancé, quinze jours pour explorer le reste du pays.

Melaka

En seulement 1h30 sur une autoroute impeccable et dans un bus 5 étoiles, nous partons pour la ville culturelle de Melaka au sud-ouest de la péninsule. Cette ville a connu les invasions portugaises, hollandaises, indiens, Chinois, Aborigènes qui se sont battus pour le commerce des épices. Chacun a laissé son empreinte, les cultures asiatiques et occidentales se sont rencontrées et métissées. Nous avons fait une petite croisière au fil de l’eau avec les varans, déambulé dans le Chinatown puis Bidou a fait un bœuf avec son pote de guitare vers la forteresse, Ah ! Bidou et ses amis face de bouc de 70 ans !!!

Singapour

Nous partons ensuite pour Singapour. Une journée dans ce tout petit pays mais costaud financièrement suffit à nos portefeuilles. Cette ville où tout est interdit sauf la consommation de luxe si possible : interdiction de fumer, de cracher par terre (habitude chinoise), de manger dans les lieux publics... Quelques endroits sympas a visiter : le jardin botanique, la marina bay, des centres commerciaux énormes, activité favorite des Singapouriens. Une journée bien remplie car nous avons pas dormis sur place mais à Johor Bahru, ville mitoyenne de Singapour.

Pulau Tioman (Pulau signifie île)

Maintenant, voici ce que l’on peut appeler un coup de cœur, l’île paradisiaque de Tioman, située à l'Est de la Malaisie, sur la Mer de Chine, à environ 2 heures par bateau de Mersing.  Comment décrire nos sentiments pour ce caillou bordé d’une eau limpide bleue-verte, avec une foret tropicale encore intacte avec singes et varans en pleine nature ? Peut-être que notre première baignade peut réussir à vous expliquer notre feeling.

Pendant que Pauline et Romain faisaient bronzette sous un rocher majestueux comme aux Seychelles, Bidou et Sylvain, les hommes-grenouilles, équipés de masques et tubas partent explorer les fonds marins et une autre petite île en face de la plage. Ils ont pu voir parmi d’autres merveilles, deux magnifiques tortues marines. Comme dirait Bidou "Ce moment restera gravé" !

Les 4 jours sur l’île ont été rythmés par les baignades, le snorkelling sur la plage de Salang, les siestes et bières avec vue sur mer. Raies pastorales, poissons clowns, poissons napoléons (qui font un peu peur à Paulin car ils peuvent atteindre + de 2 mètres), coraux magnifiques, c’était notre quotidien à quelques centaines de mètres de la plage. Le clou du séjour, l’excursion sur Coral Island ou nous étions déposé sur plusieurs spots de snorkelling. Sylvain le plongeur a nagé avec une énorme tortue marine et Pauline avec une plus petite, adaptée à sa taille. Pas de baptême de plongée car les eaux sont difficiles et il fallait l’Open Water pour partir en mer.

Taman Negara

Dernière étape de Malaisie Express, le parc national de Taman Negara. D’après nos 3 guides de voyage, c’est l’endroit à être : forêt la plus vieille du monde, animaux sauvages, randonnées merveilleuses... Déjà il faut 1 à 2 jours pour arriver à l’entrée du parc et y dormir au moins une nuit, mais ce ne serait pas si grave s’il n’avait pas dénaturé les lieux. Le village est bétonné, assez moche et pas du tout intégré à la nature. Le parc en lui-même est beau mais pour l’apprécier il faut vouloir se lancer dans un trek de 4 à 9 jours minimum dans la jungle hostile avec sangsues, chaleur (90% d’humidité) et autres désagréments. Pour nous, 2 jours et 1 nuit ont largement suffit, surtout qu’on était trois groupes à se suivre à la file indienne. L’homme civilisé n’est plus adapté à la vie en pleine nature, pour preuve le papier toilette délicatement parsemé dans notre hôtel-grotte et les cris des randonneurs à la vue d’une sangsue ou d’autres bestioles. Excepté notre Bidou allias Bernard de La Villardière, chemise blanche impeccable, pas un pet de jeu ! Quelle classe ce Bernard ! Points positifs de cette aventure, l’ambiance sympa dans la grotte le soir avec les autres compagnons de rando, la plupart français et notre guide Nicky, bien rigolo, qui nous fait du riz dans des feuilles de bananiers au p’tit dèj et qui vomit lorsqu’il sent l’odeur nauséabonde d’un cobra royal en décomposition (seul animal sauvage qu’on ait observé).

Voila Malaisie Express, c’est fini ! (oh !!!). Merci à Brice et Romain pour leur visite, merci pour les petits cadeaux surtout l'immodium, les attentions,  les phrases philosophiques (comme « un p’tit doigt dans le c...l, ca n’a jamais fait de mal »), les fous rires, les méchancetés envers Dédé... etc...


URL de l'article

http://psvoyages.flexblog.fr/malaisie-express-top-final-447.htm


Liens externes


Galerie photos



Laisser un commentaire


Posts les plus populaires

Billet au hasard